CfP: Documenter les humanités numériques francophones

1. Gennaio 2024
Call for papers

Humanités numériques est une revue francophone publiée en libre accès et consacrée aux usages savants du numérique en sciences humaines et sociales. Éditée par l’association francophone Humanistica et diffusée sur la plateforme OpenEdition Journals, elle offre un lieu de réflexion, de débat scientifique et d’expression aux chercheurs et enseignants dont les travaux s’inscrivent dans ce champ. La revue s’adresse ainsi aux spécialistes des sciences humaines, des sciences sociales et des disciplines liées aux technologies de l’information, ainsi qu’à toutes celles et tous ceux qui se sentent concernés par les transformations numériques des savoirs.

Le numéro 10 sera un numéro spécial, intitulé « Documenter les humanités numériques francophones ». Sa publication est prévue à la fin de l’année 2024.

À l’occasion des dix ans de l’association Humanistica, fondée en 2014, il s’agit d’ouvrir un espace pour une célébration réflexive et collaborative, en partant des traces et des conséquences du « moment » des humanités numériques francophones, à savoir la dizaine d’années qui a vu cette communauté se structurer et s’institutionnaliser dans la plupart des pays.

Cet appel est rendu public au moment où se tient à Genève le colloque 2023 d’Humanistica. Nous y introduisons le projet dans une présentation dont nous vous suggérons de lire le résumé, puisqu’un document en accès ouvert vaut souvent cent discours et que nous y partageons des références et le cadre de ce projet :

Aurélien Berra et Martin Grandjean, « Comment documenter le “moment” des humanités numériques francophones ? », Humanistica 2023, Genève, https://hal.science/HUMANISTICA-2023/hal-04109213v1

Plutôt que d’esquisser une histoire des humanités numériques, comme quelques textes ont commencé à le tenter – tantôt en relation avec les projets d’un lieu et d’une équipe, tantôt en critiquant la vulgate, avec les procédures de l’histoire orale, par une enquête ethnographique ou en tressant des liens avec l’histoire des sciences et des techniques –, nous invitons à échantillonner ensemble nos traces numériques, pour partager et commenter les fragments d’une biographie collective.

Ces perspectives ouvrent une grande diversité de pistes, dont les suivantes :

  • Comment faire l’histoire d’un mouvement récent, encore vibrant d’enjeux scientifiques, institutionnels et personnels ?

  • Conserver, c’est choisir : que voulez-vous, que voulons-nous retenir d’une dizaine d’années de données et de liens ?

  • Si vous avez posé votre pierre à cette pyramide dont le centre est partout, comment voyez-vous maintenant la construction des humanités numériques francophones ?

  • Si ce mouvement était déjà lancé lorsque vous y avez pris part, quel regard portez-vous sur lui ?

  • Nous vous proposons de contribuer de diverses manières. L’originalité thématique ou formelle sera en effet bienvenue, dans le cadre d’articles de type scientifique mais pouvant inclure une forte dimension de documentation ou d’auto-analyse – n’est-ce pas l’une des particularités des humanités numériques parmi les domaines qui recourent fortement aux méthodes informatiques et computationnelles ?

    Ainsi, les contributions pourront consister en des témoignages, rédigés individuellement ou à plusieurs, sur certains aspects du champ, notamment son développement intellectuel et institutionnel, ses relations avec les disciplines établies ou avec l’histoire antérieure de la recherche et de l’enseignement. Elles seront parfois une première exploration des archives collectées – que recèlent nos disques durs personnels ? que peut-on dire des archives d’institutions qui ont fait et font vivre les humanités numériques, sous ce nom ou sous un autre ? –, pour jeter les bases d’une chronologie plus riche et plus large que l’historique mis en chantier à la création du site d’Humanistica. Elles seront peut-être de nouvelles enquêtes, par exemple pour exploiter des données géographiques ou sociologiques. De plus, d’autres types de communication scientifique ont leur droit dans ce cadre : republication ou inventaire de billets de blogs, traces visuelles de sites Web, images riches d’histoire potentielle, vidéos nouvelles ou anciennes, articles de présentation de données, listes de références bibliographiques, fils et ensembles de micropublications sur des réseaux sociaux. Au-delà de la collecte de médias déjà existants, nous envisageons de recueillir des témoignages sur les parcours individuels mais aussi les réflexions des acteurs et actrices, maintenant que la période de formation s’éloigne. Si des entretiens sont réalisés, des transcriptions partielles pourront être liées à des archives sonores complètes.

    Pour le dire autrement, chaque contributeur ou contributrice aura donc la possibilité de définir le niveau de sa participation, depuis le partage de fichiers dormant dans des mémoires magnétiques jusqu’à la synthèse d’une réflexion historique ou épistémologique, sous le signe de la sympathie ou de la critique, en passant par le commentaire collaboratif de certains des matériaux rassemblés. L’heure n’étant pas à la totalisation, les études de cas sont bien sûr des points d’entrée efficaces.

    Outre la constitution d’une galerie de visages, de lieux et d’occasions, notre intention est ainsi d’amorcer le recueil de matériaux francophones pour susciter une réflexion sur la méthode et l’intérêt de cette démarche. Les modalités de collecte et de communication seront elles-mêmes documentées, ce qui nous semble la moindre des choses dans un domaine attentif aux affordances des outils, à la matérialité des processus et à la dimension sociale de la science. Pour rendre un hommage utile aux enthousiasmes qui ont porté ce « moment », nous vous invitons donc à les documenter et à tenter de les comprendre, pour faire vivre et partager leur esprit. Concrètement, les formats suivants sont possibles (cette liste est indicative, il vous suffit de contacter les coordinateurs du numéro pour en proposer d’autres) :

  • Article d’un format traditionnel : article de recherche, de réflexion ou de synthèse

  • Collection commentée : images, sons, vidéos, tweets et formes apparentées, sites Web ou billets de blogs, listes bibliographiques, etc.

  • Article de présentation ou d’analyse de données (data paper) : textes produits par la communauté, tweets et formes apparentées, courriels, logs, résumés de conférences ou d’interventions de colloques, etc.

  • Court témoignage : commentaire d’un document ou d’une photographie spécifique (en une page au plus, éventuellement en produisant plusieurs témoignages courts par personne), souvenirs d’un événement à la première personne

  • Entretien ou bouquet d’entretiens sur une certaine thématique

Soumission des propositions

Les auteurs et autrices qui souhaitent contribuer sont invités à soumettre leurs propositions sous la forme de textes complets pour le 1er janvier 2024 au plus tard, sur le site OJS de la revue : http://revue-humanites-numeriques.humanisti.ca.

Pour les formats classiques, nous vous invitons à ne pas aller au-delà de la limite courante de 50 000 signes, espaces et notes comprises, en privilégiant la concision, la pertinence et la densité du propos. Les fichiers des textes doivent être transmis au format ODT ou DOCX.

Veuillez respecter les instructions aux auteurs détaillées sur le site de la revue, afin de garantir une évaluation plus efficace et une meilleure préparation des textes. Toutes les contributions feront l’objet d’une évaluation, sous la coordination des éditeurs invités et dans le cadre de la procédure exposée dans nos instructions. Les auteurs conservent leurs droits sur les textes, qui sont publiés sous la licence Creative Commons Attribution. Les politiques de publication de la revue sont indiquées en ligne, dans la page consacrée à la science ouverte.

Étant donné la nature du numéro, nous vous incitons plus que jamais à échanger au sujet de vos idées de contributions avec les éditeurs invités : Aurélien Berra (aurelien.berra@parisnanterre.fr) et Martin Grandjean (martin.grandjean@unil.ch). Le comité de direction d’Humanités numériques reste bien sûr à votre disposition (revue-humanites-numeriques@humanisti.ca).

Organizzato da
Revue Humanités numériques

Veranstaltungsort

Contatto

Martin Grandjean

Lingua/e della manifestazione
Francese

Informazioni sui costi

CHF 0.00

Inscrizione

Iscrizione online
Termine d'iscrizione