Les spectacles coloniaux genevois et leurs héritages

30. Mai 2024
Tagung

Bienvenue au Salon de l’exposition «Mémoires. Genève dans le monde colonial» du Musée d’ethnographie de Genève pour une discussion publique entre le réalisateur Shyaka Kagame et l’historien Thierry Maurice.

Le jeudi 30 mai à 12h15.

À l’occasion de l’Exposition nationale suisse de 1896 à Genève, un «Village noir» est aménagé dans ce qui deviendra le quartier de la Jonction. C’est une sorte d’exposition vivante où des personnes originaires d’Afrique mettent en scène leur quotidien dans un habitat prétendument reconstitué ad hoc. Le public peut ainsi observer de près ce qu’il perçoit comme une culture primitive issue d’une infériorité raciale. Ce genre de spectacles, incluant également des shows itinérants, est très populaire en Europe à cette époque. A Genève, par exemple, ils sont organisés au Parc des Eaux-Vives jusqu’en 1912.
Comment ces représentations de l’altérité coloniale contribuent-elles à forger et à diffuser les stéréotypes raciaux qu’on retrouve encore aujourd’hui? Quels sont leurs héritages actuels et que faire pour que cette page du passé genevois ne soit pas oubliée, mais qu’elle puisse servir à la construction d’un futur plus équitable?

Présentation des intervenant-e-s

Shyaka Kagame est né à Genève en 1983, de parents d’origine rwandaise. Après des études de sciences politiques, il se lance dans la réalisation documentaire et sort son premier long-métrage «Bounty» (JMH & FILO Films/RTS) en 2017 qui aborde les questionnements identitaires de la première génération afro-suisse. En 2018, il réalise le reportage «Policiers vaudois, une violente série noire» (RTS) qui se penche sur la multiplication de décès d’hommes noirs lors des interventions policières dans le canton de Vaud. En 2023, il est auteur et narrateur du podcast «Boulevard du Village noir» (RTS/Futur Proche), une série audio explorant le racisme et l’inconscient colonial en Suisse à travers la territorialité du boulevard Carl-Vogt à Genève.

Thierry Maurice est docteur ès lettres en histoire. Il a publié sa thèse sous le titre La Transition démocratique: l’Espagne et ses ruses mémorielles (1976-1982) (Presses Universitaires de Rennes, 2013). Collaborateur scientifique auprès de la Maison de l’histoire de l’Université de Genève, il est l’un des programmateurs du Festival Histoire et Cité, une manifestation d’envergure romande qui a pour objectif de replacer les grands enjeux de notre temps dans une perspective historique. L’inscription de la mémoire dans l’espace public l’a notamment amené à interroger, dans deux ouvrages collectifs à paraître prochainement, le statut des exhibitions de populations dites «exotiques» à Genève au tournant du 20e siècle, tout comme les liens entre l’écrivain Albert Cohen et la Cité de Calvin.

Organisiert von
Musée d'ethnographie de Genève

Veranstaltungsort

Musée d'ethnographie de Genève
Bvd Carl-Vogt 65
1205 
Genève

Kontakt

Dr. Fabio Rossinelli

Sprachen der Veranstaltung
Französisch

Zusätzliche Informationen

Kosten

CHF 0.00