The Swiss portal for the historical sciences

What is an unconference ? Barcamp/THATCamp/Educamp explained.

Lundi 13 septembre à Zurich avait lieu la première journée du colloque Digitale Medien für Lehre und Forschung, consacré aux technologies digitale dans l'enseignement et la recherche. Cette première journée avait une forme distincte du reste du colloque, car elle se voulait une "non-conference".

La non-conference, ou unconference en Anglais, est un nouveau format de rencontre professionnelle apparu en 2005 dans les milieux informatiques américains. Le Barcamp - c'est le nom de ces premières rencontres informatiques d'un nouveau genre - se veut plus interactif, plus participatif et plus ouvert qu'une rencontre scientifique classique. L'idée est de répercuter dans la communication académique les pratiques participatives des nouveaux médias. Une sorte de Colloque scientifique 2.0.

THATCamp est la version du Barcamp consacré aux humanités numériques. THATCamp est l'acronyme de The Humanities And Technology Camp. Ce format de unconference a été lancé par le Center for History and New Media (CHNM) de la Georges Mason University, entre autre créateur de l'application Zotero.

Quant à l'Educamp, c'est une unconference dédiée aux sciences de l'éducation et aux technologies digitales.

Récit du fonctionnement d'un colloque pas comme les autres.

9'30 - Entrée dans la salle. Sur le mur du fond, le beemer projette une phrase: "Wir sind die Referenten" - "Nous sommes les conférenciers". Juste en dessous, les Hashtags de la rencontre, pour "Twitter" en direct. #ecgmw10 et #gmw10.

Note: Les hashtags sont des catégories ad-hoc utilisée sur Twitter qui permettent de regrouper les informations (ou tweets) concernant un même thème ou un même évènement.

10'00 - Tour de micro. Après quelques mots de bienvenue, le micro passe de main en main à tous les participants. Chacun doit se présenter par son nom, son institution, et par trois mots-clés qui résument ses intérêts.

10'30 - Les participants sont invités à se lever et à proposer des thèmes de discussion. Dix salles sont à disposition. Chaque session dure 45 min. L'idée est d'élaborer de façon participative le programme de la journée. Après chaque proposition, le public signale son intérêt, et la sécession est inscrite sur le tableau du programme qui se remplit en direct.

12'00 - Sur une cinquantaine de participants, environ 20 ont proposé une session. Le programme est bouclé, imprimé et distribué aux participants. Les sessions peuvent commencer.

13'00-18'00: Les participants passent d'une session à l'autre, discutent, prennent des notes, twittent, bloguent, s'échangent des cartes de visites, etc.