Le portail suisse pour les sciences historiques

CfP: Entre l’enfance et l’entrée en vie adulte. Normes et pratiques dans les sociétés médiévales, modernes et contemporaines.

13.06.2021 Add to calendar
Appel à communication

Colloque: Entre l’enfance et l’entrée en vie adulte. Normes et pratiques dans les sociétés médiévales, modernes et contemporaines.
4 et 5 novembre 2021

La période qui s’étend entre la fin de l’enfance et l’entrée dans la vie adulte recouvre des réalités et des expériences diverses selon les périodes, les régions et les groupes sociaux. Cette plasticité explique la difficulté à la saisir dans ses dimensions les plus diverses. Aussi, même si quelques travaux s’y sont penchés dans une perspective globale ou plus ciblée, le terrain reste largement à défricher pour comprendre les évolutions de ses configurations dans différents espaces sociaux, historiques et géographiques.
La Société de démographie historique a décidé de consacrer un colloque à cette période si particulière en l’ouvrant à plusieurs disciplines et périodes. Trois fils rouges ont été définis qui fournissent autant de pistes possibles, sans pour autant que ce cadre entende contraindre les propositions.

1/ Nommer et contrôler

Il est bien difficile de nommer cette période de la vie qui s’étend de la fin de l’enfance jusqu’à l’entrée dans la vie adulte. La question du vocabulaire employé qui varie selon les périodes et les lieux et selon les chercheurs ou les disciplines mérite d’être posée. Pouvons-nous parler de « jeunes », de « grands enfants », d’« adolescents », de « teenagers » et dans quels contextes ?
Quels critères individuels (qualités, compétences) sont décisifs, selon les sociétés, pour qu’un individu soit classé dans ces catégories d’âge ? Sur la base de quels savoirs, quels discours, quelles légitimations ?
L’appartenance à ces catégories d’âge intermédiaire entraîne des droits et devoirs nouveaux pour les individus concernés. Des codes, des normes de comportements sont imposés à plusieurs niveaux par des institutions qui constituent autant de règles avec lesquelles les « adolescents » des deux sexes doivent composer. Quels sont-ils ?

2 / Franchir les seuils et s’affranchir des codes

Pour autant, ces règles ne sont pas figées une fois pour toutes et il apparaît opportun de repérer la manière dont les jeunes s’en affranchissent. Les seuils sont ici polysémiques : qu’il s’agisse de franchir les étapes de la vie, d’accélérer le passage à l’âge adulte ou de le freiner ; qu’il s’agisse aussi de s’affranchir des cadres familiaux et sociaux pour franchir des frontières ; ou encore qu’il s’agisse de gagner son autonomie par des stratégies individuelles ou collectives. Quels facteurs favorisent cette agentivité des jeunes gens et jeunes filles, cette capacité à s’affranchir des codes sociaux et des règles imposées ? Quel est l’impact de cette remise en question sur leur position sociale ? Il convient de réfléchir aux conditions du passage d’une situation donnée vers une autre. Étant donné qu’ils et elles sont aussi acteurs de ce passage, cela amène à revoir les règles qui leur sont imposées. C’est donc l’affranchissement des cadres sociaux tels qu’ils sont construits pour contrôler cette période de la vie qui sera l’objet de questionnement

3 / Composer avec les imprévus et les ruptures

Les cadres avec lesquels le jeune doit composer sont aussi susceptibles de basculer en fonction d’événements extérieurs qui « perturbent » sa trajectoire attendue. On pense au décès des parents, aux problèmes familiaux, à la précarité économique, aux épidémies, guerres et conflits qui peuvent survenir ; le changement des conditions de vie bouscule « l’ordre des choses ». Dans cette section, c’est moins l’individu acteur de sa trajectoire que la manière dont il ou elle est contraint de faire face à des événements perturbateurs qui méritera d’être observée. Quelles sont les conséquences de ces ruptures sur les parcours de vie adolescents, quelles ressources parviennent-ils/elles ou non à mobiliser pour faire face à ces imprévus ?

Calendrier et modalités pratiques

Les propositions de communications (titre, résumé d’une page maximum, bref CV) devront parvenir en français, ou en anglais, en italien, en espagnol aux organisateurs avant le 13 juin 2021 à l’adresse : colloqueSDH2021@gmail.com
Elles seront examinées et évaluées par les organisateurs du colloque, faisant fonction de comité scientifique. La sélection des communications sera indiquée aux proposants avant la fin mai 2021.
Les communications pendant le colloque pourront se faire en français, anglais, italien, espagnol et devront être accompagnées d’un powerpoint dans une autre langue pour une meilleure compréhension générale.

Institutions mobilisées
Société de Démographie Historique, Institut de Démographie de l’Université de Paris (IDUP / Université Paris 1 Panthéon Sorbonne), Centre Roland Mounier (Sorbonne Université)

Comité d’organisation et comité scientifique
Virginie De Luca Barrusse, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
Richard Marcoux, Université Laval (Québec)
Anne-Françoise Praz, Université de Fribourg (Suisse)
Isabelle Robin, Sorbonne université
Ilaria Taddei, Université de Grenoble Alpes

Organisateurs: 
Société de Démographie Historique

Lieu de l'événement

Campus Condorcet
Cours des Humanités 8
93300
Aubervilliers

Contact

Colloque de la Société de Démographie Historique
Langues de l'évènement: 
Français
Italien
Anglais
Autre

Informations supplémentaires sur l'événement

Coûts de participation

Prix de l'évènement: 
0.00 CHF

Inscription

Inscription via la personne de contact
Délai d'inscription: 
13.06.2021