Logiciel libre vs Logiciel Open source?

Est-ce que logiciel libre = logiciel Open source?

Si cette question nous avait interpellé lors de la préparation des présentations effectuées lors du dernier Forum des archivistes genevois (Genève, Suisse) du 19 avril 2010, nous avions reporté à plus tard sa résolution.

Or que voici qu'une publication récente nous en offre, en partie, les clefs : "Richard Stallman et la révolution du logiciel libre; Une biographie autorisée".

L'ouvrage est écrit dans une optique journalistique (à la première personne) plus qu'historique mais il a le mérite d'apporter des éléments contextuels non négligeables sur les enjeux de pouvoirs qui ont traversé (et traversent encore) l'informatique et la production de logiciels.

Pour résumé, les logiciels étaient, en large mesure, libres jusqu'au début des années 80 et c'est contre la généralisation des clauses de confidentialité que RMS [Richard M. Stallman] a choisi de développé une contre-offensive devant préserver la liberté des programmes logiciels et de ceux qui y ont accès. L'ouvrage nous donne quelques informations pour trancher notre question de départ. On peut résumer celles-ci en trois dates:

  • 1984 : lancement, par RMS, du projet GNU visant à créer un environnement informatique complètement libre et création de la FSF Free Software Fondation. Dans ce même mouvement sera élaboré la pierre angulaire, à savoir la licence GNU GPL;
  • 1991: L'arrivée du noyau Linux créé par Linus Tornvalds, pièce manquant au projet GNU [en fait en préparation sous la dénomination Hurd mais pas encore finalisé à l'époque] qui va susciter un engouement certain pour les logiciels libres. Le noyau Linux va donc s'intégrer au projet plus large GNU que l'on connaît à présent sous le terme de distribution GNU/Linux [et non sous le terme erroné de Linux tout court qui n'identifie que le noyau].
  • 1998: suite au passage en licence libre de Navigateur Nescape, le terme Open Source est lancé (sans l'accord de RMS) avec comme conséquence de dépolitiser le mouvement qui s'était crée autour de ceux-ci et d'occulter le rôle pionnier de l'équipe GNU. Ce nouveau terme permettra un emploi plus large des logiciels libres par l'industrie.

En conclusion, on comprend que les termes ne sont pas anodins (mais qui le pensait?) car la question n'est pas uniquement technique. Revendiquer le terme Logiciel libre inscrit le projet dans une philosophie de l'accès et de la non privation des innovations que le terme Open source occulte en partie. Nous voici à présent informé.