Das Schweizer Fachportal für die Geschichtswissenschaften

Archives et hiérarchie

"Si nous abandonnons l'organisation hiérarchique de nos archives pour tout mettre à plat, c'est notre culture que nous perdons ! "

La phrase a été prononcée par un auditeur anonyme lors du congrès sur les archives digitales (ECA 2010), en réaction à la conférence de Charles Leadbeater, alors que ce dernier brossait avec panache un tableau d'avenir où Google et l'informatique dans les nuages régnaient en maîtres sur le monde des archives.

Le contexte est celui du débat sur les modèles d'organisation de l'information digitale: d'un côté la structure hiérarchique, propre aux archives, de l'autre les modèles alternatifs, sémantiques, par mot-clés, ou par facettes, qui fleurissent dans les systèmes d'information en ligne.

L'organisation hiérarchique est en effet une caractéristique centrale à la description archivistique. Hiérarchie et archives ont d'ailleurs une étymologie commune: la racine grecque "archos", qui signifie à la fois commencement et commandement, se retrouve dans les deux mots.

Charles Leadbeater, quant à lui, affirmait aussi que les gouvernements se méfient des espaces autonomes d'organisation et de partage de l'information en ligne, car ils échappent à leur contrôle.

"It's all about control", comme il dit.